Choisir son thermomètre : mode d’emploi

0

Le thermomètre est un outil médical simple à utiliser qui est indispensable. Adultes, enfants, et nourrissons ne peuvent se passer de lui surtout quand il s’agit d’une grosse fièvre et que l’on doit vérifier l’évolution de sa température. Parmi tous les modèles existants, il est parfois difficile de s’y retrouver. Voici quelques conseils pour vous aider.

Les différents types de thermomètre

Commençons par le thermomètre classique qui a séduit plus d’une personne. Il est simple d’utilisation, abordable et fiable. Il nécessite quand même quelques précautions pour ne pas fausser les résultats. Tout d’abord, il s’utilise de divers manières : par voie rectale, par voie buccale et auxiliaire. Avant son utilisation, il faut d’abord bien le nettoyer afin de bien le désinfecter.

Il existe aussi le thermomètre électronique qui est semblable aux thermomètres classiques mais avec un affichage électronique. Il peut garder en mémoire la dernière mesure effectué. Vous pouvez le désinfecter avec des lingettes hygiéniques jetables afin de le nettoyer convenablement.

Le thermomètre auriculaire est réalisé avec de l’infrarouge, sa mesure s’effectue au niveau du tympan. Très pratique, il s’utilise avec l’embout à usage unique. Pour prendre la mesure de sa température, il suffit de l’introduire dans le conduit auditif. Une fois la prise de mesure effectuée, il fait un bip sonore.  Cependant, avant toute utilisation il faut penser à nettoyer son oreille, à savoir que le cérumen et l’otite faussent les résultats obtenus.

Comment choisir son thermomètre ?

Le choix est plutôt personnel mais le thermomètre effectue toujours la même chose : prendre sa température pour savoir si on a de la fièvre ou pas. De plus,  il faut noter que la température peut légèrement varier en fonction du thermomètre utilisé. Il est conseillé d’utiliser le même thermomètre pour suivre la variation de sa température.

Pour être sûr de bien prendre sa température peu importe le thermomètre choisi, vous devez respecter les instructions sur la notice. Il ne faut jamais oublier de nettoyer l’outil après utilisation. Pour se faire, le mieux est d’utiliser de l’alcool avant chaque utilisation. Il est aussi bon de savoir que la voie auxiliaire est la moins précise car sa valeur peut être modifiée par l’air ambiant. Il faut à l’avance sécher ses aisselles pour l’utiliser.

La prise de température au niveau buccale peut être aussi faussée après avoir bu ou manger des aliments chauds ou froids. Pour les nourrissons, c’est mieux de l’éviter. D’ailleurs, la voie rectale est considérée à l’unanimité comme la voie la plus fiable et la plus adaptée pour les enfants. Pour la voie tympanique, il faut s’assurer de la justesse du positionnement du thermomètre dans l’oreille.

Pour plus d’informations à ce sujet : http://www.mediq.fr/materiel-de-diagnostic/diagnostic-generaliste/thermometres.html

Partager.

Les commentaires sont fermés.